Rechercher
  • Laurence VIRTON

BOOSTER SON IMMUNITE DE FACON NATURELLE

On parle beaucoup de prévention en termes d’évitement du virus : se laver les mains, porter un masque, des gants, éviter de se toucher le visage car le nez, les yeux, la bouche, appelés la zone « T », sont les principales portes d’entrée du virus. Et bien sûr, rester chez soi, à l’abri d’éventuels contaminants…

Eviter que le virus ne pénètre dans son organisme c’est bien, mais on ne sensibilise pas assez la population à se prémunir de l’intérieur ! Le système immunitaire est une formidable escadrille dont la force est incroyablement remarquable ! La « guerre » se fait aussi de l’intérieur, et vous avez un rôle à jouer pour renforcer votre armée !

En effet, c’est le moment de soutenir son immunité et ses défenses naturelles.

Mais comment ?

L’efficacité de ce système immunitaire est dépendante du statut nutritionnel, et les défenses de l’organisme peuvent vite être perturbées si l’apport en vitamines et minéraux est insuffisant. Par conséquence, nous sommes plus vulnérables aux infections si nous ne prenons pas soin de notre alimentation. C’est le moment de se rapprocher des producteurs locaux, certains mettent en place des paniers, livrés à domicile. Parlez-en aux producteurs sur les marchés, contactez des regroupements de producteurs comme « la ruche qui dit oui ».


Des vitamines pour nourrir ses défenses :


Notre système immunitaire a besoin de certaines vitamines. Sans elles tout est plus laborieux : lutter contre les infections et récupérer. Les vitamines alliées de l’immunité sont les vitamines A, C, D et E


- La vitamine A : Elle stimule la prolifération des globules blancs, et la production d’anticorps par les lymphocytes.

Où la trouver : beurre, œuf, lait, fromages, abats, carottes, au potiron ou encore aux épinards. Très présente dans les foies des animaux ou huile de foie de morue…mais il faut aimer ! Préférez la consommer en capsule, le goût passera inaperçu et elle sera mieux protégée de l’oxydation.


- La vitamine C : C’est un puissant antioxydant qui protège les globules blancs et augmente leur mobilité. Elle stimule les phagocytes et lymphocytes, cellules impliquées dans l’élimination des agents infectieux. Puisqu’elle n’est pas synthétisée par l’organisme, elle doit être apportée par l’alimentation.

Où la trouver : agrumes, kiwis…et tous les légumes colorés : carotte, légumes à feuilles vert sombre, légumes crucifères, petits pois….

Un jus de citron à jeun dans un peu d’eau tiède aura en plus l’avantage de faire un petit nettoyage du foie ! Cependant, ne pas dépasser 3 semaines de cure.

Une supplémentation en acérola permet d’apporter à l’organisme de la vitamine C entièrement naturelle.


- La vitamine D : elle est connue pour activer les globules blancs (lymphocytes T) nécessaires pour fabriquer des anticorps et détruire les microbes.

Où la trouver : surtout dans les poissons gras : les sardines, les harengs fumés, les maquereaux, le foie de morue et son huile... Mais la production de vitamine D étant surtout induite par les rayons UV, profitez-en pour vous exposer (un peu !) au soleil.


- la vitamine E : Des études ont montré que la vitamine E compense la perte de réponse immunitaire due au vieillissement en stimulant la production de globules blancs et son intérêt dans la lutte contre les infections respiratoires.

Où la trouver : naturellement présente dans l’alimentation, comme dans les graines et l’huile de tournesol ou des huiles vierges d’olive et de colza, les amandes, noisettes, cacahuètes, épinards, l’avocat, germe de blé (sous forme de paillettes)

Des minéraux pour soutenir l’action des vitamines


- Le sélénium peut aussi aider à renforcer le système immunitaire, et participe à la régénération de la vitamine C.

Où le trouver : Dans les abats, le jaune d’œuf, les crustacés et les fruits de mer, la viande, les oléagineux secs, en particulier noix du Brésil, la levure de bière, les céréales.


- Le zinc : Il protège les membranes cellulaires des infections par les agents microbiens

Où le trouver : fruits de mer, volaille fromage...




Des ferments lactiques pour renforcer vos barrières :


Notre intestin n’est pas seulement dédié à la digestion: c’est un organe essentiel de notre système immunitaire, il héberge la grande majorité de nos cellules de défenses. Il est donc primordial de l’aider à maintenir son fonctionnement normal pour affronter les « ennemis ».

Les probiotiques sont des bactéries amies qui viennent en renfort des bactéries intestinales afin de restaurer ses propriétés et son équilibre. Ils permettent d’empêcher la prolifération des germes indésirables en renforçant l’effet barrière. De nombreux laboratoires en proposent, mais l’avis d’un praticien naturopathe ou d’un pharmacien est recommandé car tous n’agissent pas de manière équivalente sur le microbiote.

Vous pouvez également apporter les probiotiques via les légumes lactofermentés que l’on peut trouver dans le commerce, en magasin Bio, ou les faire vous-même.

La lactofermentation permet de préserver l’aliment des moisissures et des mauvaises bactéries, et ainsi d’augmenter les probiotiques. Ces derniers acidifient le fruit ou le légume ce qui en modifie le goût.

Les plus connus sont la choucroute, les cornichons, les carottes, mais vous pouvez préparer toutes sortes de légumes sous cette forme.



Des plantes pour stimuler l’immunité :


Le thym, l’origan, la sarriette mais aussi l’échinacée, le sureau noir et l’astragale sont des plantes idéales pour renforcer l’immunité. Vous pouvez les trouver en pharmacie, magasin Bio ou herboristerie sous forme de plantes sèches et faire des inhalations ou des tisanes. Sous forme d’hydrolat, plus doux, on peut les ingérer directement par voie orale et les administrer aux enfants.

Personnellement, je travaille avec un laboratoire, qui propose des plantes liquides sous forme de « Quantis », procédé breveté de fabrication qui permet de préserver et restituer l’ensemble des constituants actifs de la plante dans leur intégralité et leur intégrité.



Des huiles essentielles en prévention :


Réservées aux adultes, les huiles essentielles de Ravinsara, d’Arbre à thé (Tea Tree) ou de Niaouli, possèdent une activité antivirale clairement établie. L’huile essentielle va agir en augmentant les défenses immunitaires.

Comment : en perfusion aromatique, c'est-à-dire une goutte sur chacun des poignets ou sur les ganglions au niveau de cou, 1 fois par jour.

Précautions d’emploi : les huiles essentielles ont de puissants principes actifs. Il est très important de respecter les conditions d’administration et de veiller à se laver les mains après utilisation.



Des champignons aux puissantes propriétés immunostimulantes :


Le shitaké et le maïtaké sont de puissants champignons immunostimulants. Ils nous aident à nous adapter aux stress psychologiques et environnementaux, à renforcer notre système immunitaire, à combattre les attaques de germes et à mieux résister aux épidémies.

On les trouve en magasin Bio.



Enfin…l’importance du mode de vie :


Un mode de vie sain n’est plus à démontrer sur la santé, et donc sur l’efficacité du système immunitaire. En effet, des données épidémiologiques indiquent que le tabagisme, le manque de sommeil ou d’activité physique, le niveau de stress, la qualité des relations sociales et le milieu de vie (la pollution de l’environnement) sont tous des éléments qui influencent le système immunitaire.

Alors profitez de cette période pour modifier vos habitudes, investir le temps gagné sur les trajets en allongeant vos nuits, en cuisinant des légumes frais, faites des pauses au soleil, mangez des fruits, des oléagineux…et détendez-vous…



Je tiens à remercier Philippe, du magasin Kikourvite, à Bourgoin-Jallieu, spécialiste du running, pour notre partenariat


24 vues
  • Facebook
  • LinkedIn Social Icône

    n°SIRET: 881 317 572 00017

    ©2019 by Laurence Virton. Proudly created with Wix.com