Rechercher
  • Laurence VIRTON

Assoiffé ou chameau?! Boire peu...mais souvent!

Mis à jour : févr. 26



Hydratation du sportif



Savez-vous que l’eau représente 60 à 70% de notre organisme ? Dans nos cellules de nos tissus, le sang et la lymphe…Les muscles d’un sportif entraîné en contiennent plus de 73% contre 10% dans la masse graisseuse.

Il suffit d'un déficit léger d’eau de l'ordre de 1% du poids corporel, soit seulement 0,7 litres pour un homme de 70 kg, pour diminuer de 10% les performances : le sportif peut ressentir de la fatigue, des maux de tête, des nausées, des lourdeurs dans les jambes, des essoufflements... Enfin, un sportif qui se trouve déshydraté de manière répétitive peut souffrir de douleurs aux muscles, aux tendons et aux ligaments. Ses risques de claquage et d’entorses sont augmentés.

A l’inverse, si la quantité d’eau absorbée est trop importante, seule une partie sera réellement utilisée et le reste sera envoyé directement (ou presque !) dans la vessie. Si on persévère à trop s'hydrater on risque l'hyper hydratation qui est plus rapidement mortelle que la déshydratation... La boisson est moins bien acceptée durant l'effort physique. Un gros volume d'eau, s'il facilite la vidange gastrique, peut en effet distendre l'estomac et gêner l'exercice. C'est pourquoi il faut boire une boisson isotonique (contenant du glucose et du sel) qui se digère plus facilement, par petites quantités tout au long de l'exercice. Pendant l’effort, il semblerait que de boire 150 à 300 ml d’eau toutes les 20 minutes serait une bonne moyenne. Un bémol cependant, nous sommes tous différents (taille, transpiration, intensité de l’exercice, température extérieure…) alors regardez la couleur de vos urines (plus elles sont foncées, plus vous manquez d’eau) avant et après l’effort, et écouter votre soif seront aussi de bons indicateurs.

A la votre !

0 vue
  • Facebook
  • LinkedIn Social Icône

    n°SIRET: 881 317 572 00017

    ©2019 by Laurence Virton. Proudly created with Wix.com